Logo Nautilus Plus Noir et blanc
UltimeFit, La plateforme d'entrainement en ligne Trouver un gym Promotions Me connecter EN
Services aux entreprises
Essai gratuit
M’ABONNER
Icone abonnement
MENU
LE BLOGUE Nautilus Plus
Menu blogue

Conseils pratiques pour cultiver ses fines herbes à la maison

31 May 2023 - Par Nautilus Plus

Temps de lecture 6 minutes

L’été est enfin à nos portes. C’est l’opportunité de profiter du soleil et de vous initier au jardinage! Les fines herbes sont agréables et simples à cultiver. Elles sont jolies et apportent une variété d’arômes et de parfums à votre jardin. En cuisine, elles ajoutent saveur, fraîcheur, couleur et nutriments à vos plats! De plus, lorsque vous en aurez besoin pour vos recettes, vous profiterez du rabais exclusif du producteur! 😉

Petite leçon de botanique

La plupart des fines herbes sont des annuelles, ce qui signifie qu’elles survivent pendant une saison complète, mais doivent être replantées l’année suivante. Il y a aussi des fines herbes vivaces qui, quant à elles, sont des plantes qui survivent d’une année à l’autre sans devoir être replantées. Elles survivent l’hiver en stockant des nutriments dans leurs racines. Lorsque la température s’adoucit, elles utilisent leurs réserves de nutriments pour repousser. L’ail, la ciboulette, l’origan, l’estragon, la menthe et le thym sont des exemples de plantes vivaces qui repoussent chaque année.

Quatre fines herbes à cultiver chez soi

Laurier-sauce (annuelle) :

Cette plante, aussi connue sous le nom de feuille de laurier, constitue un bon point de départ si votre intérêt pour le jardinage est encore naissant. Elle est simple d’entretien, nécessite peu de lumière et n’est pas affectée par les variations de températures (sauf le gel). C’est une herbe très polyvalente à utiliser dans plusieurs plats. Les feuilles fraîches ont un arôme plus prononcé que celles séchées que l’on retrouve plus souvent en épicerie. Comme la saveur du laurier se libère lentement, on recommande de l’ajouter dans votre plat au début de la cuisson et de la retirer au moment de servir. Vous pourrez mettre quelques feuilles dans vos sauces, vos marinades, vos grillades ou dans un cocktail pour ajouter plus de saveur!

Basilic (annuelle) :

Le basilic demande beaucoup de chaleur et d’arrosage pour pousser. Il aime le soleil (à cultiver mi-ombre) et déteste le vent! Pour avoir un plant bien fourni et productif, il faut enlever les boutons floraux (débuts de fleurs) qui apparaîtront sur la plante. Vous voulez que votre plante produise des feuilles et non des fleurs (à moins que votre objectif soit de récolter les graines pour avoir vos propres semences). Le basilic se marie bien à une multitude de plats : salades, sandwichs, sauces, pestos, desserts, breuvages, sirops à mocktails, etc.

Ciboulette (vivace) :

Cette plante nordique pousse aisément dans notre climat plus froid, même en s’approchant des périodes de gel. Nul besoin de lui faire passer l’hiver à l’intérieur. Elle tolère les sols secs autant que les sols humides et peut s’adapter au soleil comme à l’ombre. On retrouve souvent la ciboulette dans les trempettes et les vinaigrettes. Ajoutez-en aussi dans vos pâtes, vos omelettes ou sur vos pommes de terre rissolées.

Menthe (vivace) :

La menthe est facile à cultiver et il en existe plusieurs variétés (chocolat, citron, poivrée, verte, etc.). Si facile même qu’elle en devient un problème, car elle peut devenir envahissante assez rapidement. Vaut mieux la cultiver dans un pot séparé de vos autres fines herbes. La menthe ajoute une touche rafraîchissante aux desserts, aux salades, aux légumineuses et aux trempettes. Elle s’intègre facilement dans les breuvages également : ajoutez quelques feuilles à votre limonade ou à vos tisanes!

Comment s’y prendre ?

Avant de commencer à semer, il est important de bien choisir son emplacement. Assurez-vous que l’endroit choisi soit exposé au soleil de 6 à 8 heures par jour. Ensuite, deux options se présentent à vous : les plants ou les semences. Si c’est votre première expérience de jardinage, il serait mieux d’opter pour un plant déjà mature. Si vous préférez les semences, vous pouvez les planter directement à l’extérieur si les conditions sont respectées (consultez l’emballage des semences pour obtenir des informations fiables). Autrement, vous pouvez commencer par faire des semis à l’intérieur. Les semis vous permettent aussi d’avoir une petite longueur d’avance sur la saison. Vous pouvez faire croître vos semis et les transplanter lorsque la température se réchauffe. Pour plus d’informations, consultez notre article : On récolte ce que l’on sème : le temps des semis!!

Vous avez produit plus que prévu? Pas de panique! Vous pouvez facilement conserver et entreposer vos surplus. À l’air, au four ou au micro-ondes, les fines herbes peuvent être séchées et entreposées pendant près de 3 ans! Votre cabinet d’herbes sera bien garni à l’année longue.

Quelques recettes pour intégrer vos fines herbes

barbotine-melon-eau-menthe

Rédigé par : Sébastien Gagné-Boisvert, Stagiaire en Techniques de Diététique

Révisé par : Anick Vézina et Dorothée Buteau-Poulin Diététistes-Nutritionnistes

Sources :

Conseils pratiques pour cultiver ses fines herbes à la maison is a post from Nautilus Plus. The Nautilus Plus blog aims to help people in their journey to fitness through articles on training, nutrition, motivation, exercise and healthy recipes.
Copyright © Nautilus Plus 2023

Une séance avec une nutritionniste vous aidera à progresser!

Définissons ensemble vos objectifs nutritionnels et obtenez les conseils d’un expert!

Prendre rendez-vous

Articles de la même catégorie

Le blé : Un ingrédient qui fait gonfler?

Un Noël responsable : Limitez le gaspillage alimentaire

Alliés alimentaires pour la saison des rhumes et des grippes

Trois mythes à déconstruire sur l’alimentation végétale

Incription à l'infolettre

INFOLETTRE

Icon emplacement

RÉSEAU DE GYMS AU QUÉBEC

TROUVER UN GYM
Icon entrainement

PASSEZ NOUS VOIR

DEMANDER MON ESSAI GRATUIT